Agriculture traditionnelle

Banque d'images aériennes

Depuis la révolution néolithique en 9000 av J.C, l'être humain façonne son écosystème et contrôle le cycle biologique d'espèces animales domestiquées afin de produire les ressources nécessaires à la société. Développant des techniques, des outillages, des engrais naturels etc. l'homme s'est forgé un savoir-faire.
A partir du XVIIIème siècle les révolutions agricoles et industrielles ont conduit à une mécanisation puis à l'utilisation d'engrais chimiques, de pesticides ou encore à la modification d'espèces végétales et animales.
Aujourd'hui l'impact de l'agriculture intensive sur l'environnement est considérable, contribuant largement à la pollution des eaux et de l'air ainsi qu'au changement climatique.
Dans les milieux ruraux de pays moins industrialisés subsiste néanmoins la pratique d'une agriculture plus traditionnelle.

Le court métrage suivant est un aperçu des images de la collection sur le thème de l'agriculture traditionnelle.
Tournées en Algérie, Éthiopie, Mongolie, Indonésie, au Pakistan, ou encore au Kenya, ces séquences donnent à voir des hommes et femmes cultivant la terre ou élevant le bétail sans les technologies et machines de l'agriculture intensive.

Poème d'Émile Verhaeren, poète belge du XIXème siècle. Extrait des "Flamandes".

La ferme.
A voir la ferme au loin monter avec ses toits,
Monter, avec sa tour et ses meules en dômes
Et ses greniers coiffés de tuiles et de chaumes,
Avec ses pignons blancs coupés par angles droits ;

A voir la ferme au loin monter dans les verdures,
Reluire et s’étaler dans la splendeur des Mais,
Quand l’été la chauffait de ses feux rallumés
Et que les hêtres bruns l’éventaient de ramures :

Si grande semblait-elle, avec ses rangs de fours,
Ses granges, ses hangars, ses étables, ses cours,
Ses poternes de vieux clous noirs bariolées,

Son verger luisant d’herbe et grand comme un chantier,
Sa masse se carrant au bout de trois allées,
Qu’on eût dit le hameau tassé là, tout entier.

Émile Verhaeren, Les flamandes
Références: