La nuit

Depuis la découverte du feu, l'homme semble mener un combat constant contre l'obscurité.
Des torches et bougies jusqu'à l'électricité, la lumière lui permet d'être actif et productif même la nuit. Il lutte inexorablement contre le voile nocturne qui dissimule les dangers réels et alimente ses peurs et fantasmes.
Aujourd'hui la pollution lumineuse est l'une des préoccupations majeures de l'écologie. La notion de pollution lumineuse a été employée pour la première fois par des astronomes pour qualifier l'impact de la lumière artificielle sur l'environnement. Tout a commencé du constat simple que les oiseaux nocturnes, comme les papillons, tournoyaient autour des phares jusqu'à s'y tuer.

Le film qui suit regroupe plusieurs séquences de la collection filmée de nuit.



Poème extrait des Fleurs du mal de Charles Baudelaire sur la nuit

Recueillement
Sois sage, ô ma Douleur, et tiens-toi plus tranquille.
Tu réclamais le Soir ; il descend ; le voici :
Une atmosphère obscure enveloppe la ville,
Aux uns portant la paix, aux autres le souci.

Pendant que des mortels la multitude vile,
Sous le fouet du Plaisir, ce bourreau sans merci,
Va cueillir des remords dans la fête servile,
Ma Douleur, donne-moi la main ; viens par ici,

Loin d'eux. Vois se pencher les défuntes Années,
Sur les balcons du ciel, en robes surannées ;
Surgir du fond des eaux le Regret souriant ;

Le Soleil moribond s'endormir sous une arche,
Et, comme un long linceul traînant à l'Orient,
Entends, ma chère, entends la douce Nuit qui marche.
Charles Baudelaire, Les Fleurs du mal

Références: